Aller au contenu principal

La Nuit du Serpentaire

Forte de son histoire, et en cohérence avec la philosophie portée par ses fondateurs, la Mutuelle Nationale des Hospitaliers a fait de l’engagement social l’un des chaînons essentiels de son ADN, qui irrigue depuis toujours sa politique et sa culture d’entreprise.

Cet engagement se caractérise par les différentes actions que la MNH porte au quotidien, au service et en faveur de celles et ceux qui ont fait le choix de prendre soin des autres et de leur santé.

L’organisation par la MNH de la Nuit du Serpentaire* avec nehs, le Groupe qu’elle a fondé, s’inscrit directement dans cette démarche, avec comme but de récompenser et mettre en valeur les acteurs de la santé et du social pour leurs initiatives remarquables. Cette cérémonie, unique dans le monde de la santé, s’est tenue pour la première fois le 21 mai 2019 à Paris. Elle a regroupé de nombreux acteurs institutionnels et de terrain, ainsi que l’ensemble des organisations partenaires de la MNH et de nehs et a été l’occasion de remettre leurs Trophées.
La MNH et nehs ont souhaité ainsi, par cette cérémonie et ces Trophées, donner une nouvelle fois corps à leur implication au profit des acteurs du monde de la santé et du social et à leur service.

(*) Le Serpentaire (aussi appelé Ophiuchus) est la dénomination du 13e signe du zodiaque, notamment décrit par Ptolémée dans L’Almageste, constellation d’une soixantaine d’étoiles située entre les constellations du Scorpion et du Sagittaire.

Dans la mythologie gréco-romaine, la constellation du Serpentaire représente Asclépios (ou Esculape), fils d’Apollon et considéré comme le Dieu de la médecine.
Asclépios aurait en effet vaincu la mort grâce aux remèdes appris par le centaure Chiron et au sang de Gorgone, livré par Athéna. Hadès, par peur de ne plus recevoir les âmes des morts en enfer, aurait prévenu Zeus de ses expériences qui, dans un accès de colère, l’aurait foudroyé. Se rendant compte plus tard de ce qu’Asclépios avait apporté aux Hommes, Zeus le plaça parmi les étoiles et créa ainsi la constellation du Serpentaire.
Asclépios est également présent dans L’Iliade. Qualifié de « médecin irréprochable », il serait l’ancêtre mythique des Asclépiades, une dynastie de médecins dont Hippocrate est le membre le plus illustre.

Il est ainsi cité dans l’introduction du Serment d’Hippocrate originel : « Je jure par Apollon médecin, par Esculape, Hygie et Panacée, par tous les dieux et toutes les déesses et je les prends à témoin que, dans la mesure de mes forces et de mes connaissances, je respecterai le serment et l’engagement écrit suivant ».
Asclépios est depuis toujours représenté avec un bâton autour duquel s’enroule un serpent, lesquels sont à l’origine du caducée moderne, symbole de la médecine.